A propos du cancer du sein

Dans cette rubrique, nous vous donnons les informations de base sur le cancer du sein :

 

A propos du cancer du sein

Qu'est-ce que le cancer du sein ?

Qu'est-ce que le cancer du sein ?

Un cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein. La glande mammaire est composée d’une quinzaine de lobes qui sont constitués de lobules et de canaux. Le rôle des lobules est de produire le lait et les canaux transportent le lait vers le mamelon afin de nourrir un nouveau-né.

Le cancer du sein résulte d'un dérèglement de certaines cellules mammaires qui se multiplient de façon incontrôlée. Elles forment alors une tumeur qui peut être vue sur une radiographie ou ressentie comme une grosseur. De nombreux cancers du sein sont également détectés lors de mammographies de dépistage. La mammographie peut détecter les cancers à un stade plus précoce, souvent avant qu'ils ne soient palpés, et avant que les symptômes se développent.

Le cancer du sein touche essentiellement les femmes mais les hommes peuvent en être atteints aussi.

Certains cancers sont agressifs et évoluent très rapidement, d’autres plus lentement. Dans la majorité des cas, le développement d'un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années.

La plupart des cancers du sein commencent dans les canaux qui transportent le lait jusqu'au mamelon (cancers canalaires). Certains commencent dans les glandes qui fabriquent le lait maternel (cancers lobulaires). Il existe également d'autres types de cancer du sein moins fréquents, comme les tumeurs phyllodes et les angiosarcomes. Pour en savoir plus sur les différents types de cancer, consultez notre page dédiée.

Quelques rares cancers commencent dans d'autres tissus du sein comme les sarcomes et les lymphomes. Ils ne sont pas vraiment considérés comme des cancers du sein.
De nombreux cancers du sein forment une tumeur, mais pas tous. Voir les signes et symptômes du cancer du sein

Il faut savoir que la plupart des tumeurs mammaires sont bénignes c’est-à-dire non cancéreuses. Les tumeurs du sein bénignes sont des formations anormales, mais elles ne s'étendent PAS au-delà du sein. Elles ne mettent pas la vie en danger, mais certains types de tumeurs des seins peuvent augmenter le risque de cancer du sein. Toute grosseur ou changement au sein doit être vérifié par un professionnel de santé afin de déterminer si oui ou non la masse est bénigne.

Vous avez un cancer du sein ?

Si vous êtes atteint(e) d'un cancer du sein, vous pouvez bénéficier gratuitement du soutien d'un de nos psycho-oncologues.

Contactez-nous

Des changements ou des mutations de l'ADN peuvent faire en sorte que les cellules normales du sein deviennent cancérigènes. Certaines modifications de l'ADN sont transmises par les parents (héréditaires) et peuvent augmenter considérablement votre risque de cancer du sein. D'autres facteurs liés à votre mode de vie peuvent aussi augmenter le risque de cancer du sein. En savoir plus sur les facteurs de risque du cancer du sein.

Mutations de gènes héritées ou acquises

Une cellule normale devient cancéreuse lors de mutations (modifications) de l'ADN. L'ADN constitue nos gènes. Les gènes contiennent les instructions pour le fonctionnement de nos cellules. 

Certaines mutations de l'ADN sont héritées c’est-à-dire transmises par nos parents. Cela signifie que ces mutations sont présentes dans toutes nos cellules à la naissance. Elles sont à l'origine de bon nombre des cancers et se développent quand les personnes sont jeunes.

Cependant la plupart des mutations de l'ADN liées au cancer sont acquises. Cela signifie que le changement a lieu dans les cellules au cours de la vie d'une personne plutôt que d'avoir été hérité. Les mutations de l'ADN acquises se produisent au fil du temps et ne se trouvent que dans le sein.

L'ADN muté peut entraîner des gènes mutés. Certains gènes contrôlent la croissance de nos cellules, leur division et leur mort. Les modifications de ces gènes peuvent entraîner la perte de contrôle normal des cellules et sont liées au cancer.

Proto-oncogènes

Les proto-oncogènes sont des gènes qui aident les cellules à se développer normalement. Lorsqu'un proto-oncogène mute (change) ou qu'il y a trop de copies, il devient un "mauvais" gène qui peut rester actif ou activé quand il n'est pas censé l'être. Lorsque cela se produit, la cellule se développe de manière incontrôlée et produit d'autres cellules qui se développent de manière incontrôlée. Cela peut conduire au cancer. Ce mauvais gène est appelé oncogène.

Gènes suppresseur de tumeurs

Les gènes suppresseurs de tumeurs sont des gènes normaux qui ralentissent la division cellulaire (croissance des cellules), réparent les erreurs de l'ADN, ou disent aux cellules quand mourir (un processus connu sous le nom d'apoptose ou mort cellulaire programmée). Lorsque les gènes suppresseurs de tumeurs ne fonctionnent pas correctement, les cellules peuvent se développer de manière incontrôlée, donnant davantage de cellules qui se développent de manière incontrôlée, et les cellules ne meurent pas lorsqu’elles devraient, ce qui peut conduire au cancer.

Changements génétiques héréditaires

Certaines mutations héréditaires de l'ADN peuvent augmenter considérablement le risque de développer certains cancers. 

Les gènes BRCA, de l’anglais BReast Cancer (cancer du sein), sont des gènes suppresseurs de tumeurs : BRCA1 ou BRCA2. Lorsque l'un de ces gènes change, il ne supprime plus la croissance des cellules anormales et le cancer est plus susceptible de se développer. Une modification de l'un de ces gènes peut être est transmis d'un parent à un enfant.

Les tests génétiques permettent d'identifier ces personnes qui ont hérité des mutations dans les gènes suppresseurs de tumeurs BRCA1 ou BRCA2 (ou, plus rarement, dans d'autres gènes tels que PALB2, ATM ou CHEK2). Ces femmes peuvent alors prendre des mesures pour réduire leur risque de cancer du sein en suivant des recommandations appropriées en matière de surveillance et de dépistage. Comme ces mutations dans les gènes BRCA1 et BRCA2 sont également associées à d'autres cancers (outre celui du sein), les femmes atteintes pourraient également envisager un dépistage précoce et des actions préventives pour ces cancers.

Les mutations des gènes suppresseurs de tumeurs comme les gènes BRCA sont considérées "à pénétrance élevée" car elles conduisent très souvent au cancer. 

Mutations de gènes acquises

La plupart des mutations de l'ADN liées au cancer du sein ont lieu dans les cellules du sein au cours de la vie d’une femme plutôt que d'avoir été héritées. Ces mutations acquises des oncogènes et/ou des gènes suppresseurs de tumeurs peuvent résulter d'autres facteurs, comme les radiations. 

La plupart des cancers du sein ont plusieurs mutations de gènes acquises.
 

Le cancer du sein se propage lorsque les cellules cancéreuses pénètrent dans le sang ou le système lymphatique et sont transportées vers d'autres parties du corps.

Le système lymphatique est un réseau de vaisseaux lymphatiques (vaisseaux que l'on trouve dans tout le corps et qui relient les ganglions lymphatiques (petits amas de cellules du système immunitaire). Le liquide clair à l'intérieur des vaisseaux lymphatiques, appelé lymphe, contient des sous-produits tissulaires et des déchets, ainsi que des cellules du système immunitaire. 

Dans le cas du cancer du sein, les cellules cancéreuses peuvent pénétrer ces vaisseaux lymphatiques et se développer dans les ganglions lymphatiques. La plupart des vaisseaux lymphatiques du sein s'écoulent dans les :

  • ganglions lymphatiques sous le bras (ganglions axillaires)
  • ganglions lymphatiques autour de la clavicule (ganglions claviculaires)
  • ganglions lymphatiques à l'intérieur de la poitrine, près du sternum (ganglion mammaire interne)

Si les cellules cancéreuses se sont propagées à vos ganglions lymphatiques, il y a un fort risque que les cellules seront passées dans le système lymphatique et se propageront à d'autres parties de votre corps (métastase). Plus il y a de ganglions lymphatiques contenant des cellules cancéreuses, plus il est probable que le cancer se trouve dans d'autres organes. C'est pourquoi la découverte de cellules cancéreuses dans un ou plusieurs ganglions lymphatiques a souvent une incidence sur votre plan de traitement. 

En général, vous devrez subir une intervention chirurgicale pour enlever et analyser un ou plusieurs ganglions lymphatiques, pour savoir si le cancer s'est propagé.

Cependant, certaines femmes dont les ganglions lymphatiques contiennent des cellules cancéreuses ne développent pas de métastases, et d’autres dont les ganglions lymphatiques ne contiennent pas de cellules cancéreuses développent des métastases plus tard.
 

Quelle est la fréquence du cancer du sein ?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes au Luxembourg.

Actuellement, le risque moyen pour une femme de développer un cancer du sein à un moment donné de sa vie est d'environ 13 %, c’est-à-dire qu'il y a une chance sur huit qu'elle développe un cancer du sein. Cela signifie également qu'il y a sept chances sur huit de ne pas avoir un cancer du sein.

Le cancer du sein existe aussi chez l'homme, mais c'est extrêmement rare (moins de 1 % des cancers du sein). 

Pour 2020, l'European Cancer Information System estime à 1 356 nouveaux cas de cancer du sein au Luxembourg, ce qui correspondrait à  36,6 % des nouveaux cas de cancer chez la femme.

Au Luxembourg, en 2019, 96 femmes et un hommes sont décédés des suites d'un cancer du sein. C'est cancer le plus meurtrier chez la femme (sur 514 décès par cancer en 2019). Source : Statistiques des causes de décès pour l'année 2019, Direction de la Santé

Signes et symptômes du cancer du sein

Il est important de savoir à quoi ressemblent normalement vos seins pour reconnaître les signes et les symptômes du cancer du sein.

Les symptômes listés ci-dessous ne signifient pas nécessairement qu’il s’agit d’un cancer du sein. Mais en présence d’un de ces symptômes, il est important de demander un avis médical. Il ne faut ni attendre, ni négliger aucun signe inhabituel.

Parmi les symptômes possibles du cancer du sein, on peut citer : 

  • une boule/masse dans un sein
  • des déformations de la peau du sein ( masse, fossette)
  • des anomalies de la peau du sein  à caractère inflammatoire (rougeur, œdème, chaleur)
  • un aspect de peau d’orange
  • écoulement ou une rétraction du mamelon
  • un changement de la taille ou de la forme du sein
  • des ganglions durs sous le bras

D’autres symptômes tels que des douleurs osseuses, des nausées, une perte d'appétit, une perte de poids et une jaunisse, un essoufflement, une toux, des maux de tête, une vision double et une faiblesse musculaire sont souvent des signes d’un cancer déjà métastasé.

Signes visibles et cachés du cancer du sein.