Qu'est-ce que le cancer de la thyroïde ?

Le cancer de la thyroïde est une maladie qui prend naissance dans les cellules de la thyroïde. Il se forme lorsque les cellules commencent à se transformer et se développer de manière incontrôlée. 
 

Les principaux types de cancer de la thyroïde sont :
•    différencié (y compris les cellules papillaires, folliculaires et de Hürthle)
•    médullaire
•    anaplasique 
 

Photo d'une jeune femme qui a mal a la gorge

Cancers différenciés de la thyroïde

90 % des cancers de la thyroïde sont des cancers différenciés. Ils se développent à partir des cellules folliculaires de la thyroïde. Les cellules cancéreuses ressemblent beaucoup au tissu thyroïdien normal lors de l’examen d’anatomopathologie. 

Environ huit cancers différenciés de la thyroïde sur dix sont des cancers papillaires. Ces cancers ont tendance à croître très lentement et se développent généralement dans un seul lobe de la glande thyroïde. Même s'ils se développent lentement, les cancers papillaires se propagent souvent aux ganglions lymphatiques du cou. Le carcinome papillaire apparaît fréquemment dans plus d’un endroit à la fois au sein de la thyroïde (on parle alors de cancer multifocal). Malgré cela, ils peuvent souvent être traités avec succès et sont rarement mortels. On les diagnostique le plus souvent chez les jeunes femmes. La plupart des personnes atteintes de ce type de cancer sont entre 30 et 50 ans. 

Le cancer folliculaire est le deuxième type le plus fréquent, représentant environ 1 cancer de la thyroïde sur 10. Il est plus fréquent dans les endroits où les populations ne consomment pas assez d'iode dans leur alimentation. Ces cancers ne se propagent généralement pas aux ganglions lymphatiques, mais ils peuvent se propager par voie sanguine à d'autres parties du corps, comme les poumons ou les os. Le pronostic du cancer folliculaire n’est pas aussi bon que celui du cancer papillaire, mais il reste très bon dans la plupart des cas. Ce sont plutôt des personnes âgées de 50 ans qui en sont atteintes.

Environ 3 % des cancers de la thyroïde sont de ce type. Il est plus difficile à détecter et à traiter.

Carcinome médullaire de la thyroïde

Le cancer médullaire de la thyroïde (CMT) représente environ 5 % des cancers de la thyroïde. Il se développe à partir des cellules C de la thyroïde, qui fabriquent normalement la calcitonine, une hormone qui aide à contrôler la calcémie. Parfois, ce cancer peut se propager aux ganglions lymphatiques, aux poumons ou au foie avant même sa découverte.
Ce type de cancer de la thyroïde est plus difficile à détecter et à traiter. 

Il existe deux types de CTM :

  • le CTM sporadique, qui représente environ 8 cas de CTM sur 10. Il n'est pas héréditaire. Il survient principalement chez les adultes âgés et ne touche souvent qu'un seul lobe thyroïdien.
  • le CTM familial est héréditaire et 20 à 25 % des cas peuvent se produire dans chaque génération d'une famille. Ces cancers se développent souvent pendant l'enfance ou au début de l'âge adulte et peuvent se propager rapidement. Les patients ont généralement un cancer dans plusieurs zones des deux lobes. Le CTM familial est souvent lié à un risque accru d'autres types de tumeurs. 

Cancer de la thyroïde anaplasique (indifférencié)

Le carcinome anaplasique (également appelé carcinome indifférencié) est une forme rare de cancer de la thyroïde, représentant environ 2 % de tous les cancers de la thyroïde et survient le plus souvent chez des personnes âgées. Ce cancer est dit indifférencié car les cellules cancéreuses ne ressemblent pas beaucoup aux cellules thyroïdiennes normales. Ce cancer se propage souvent rapidement dans le cou et dans d'autres parties du corps, et il est très difficile à traiter.

Cancers de la thyroïde moins fréquents

Moins de 4 % des cancers de la thyroïde sont des lymphomes thyroïdiens, des sarcomes thyroïdiens ou d'autres tumeurs rares.
 

Cancer de la parathyroïde

Parathyroide

Derrière la glande thyroïde, mais attachées à elle, se trouvent quatre petites glandes appelées parathyroïdes. Les glandes parathyroïdes aident à réguler les niveaux de calcium de l'organisme. Les cancers des glandes parathyroïdes sont très rares : ils sont souvent découverts par un taux élevé de calcium dans le sang. Cela rend une personne fatiguée et somnolente. Il peut également vous faire uriner beaucoup, provoquant une déshydratation, qui peut aggraver la faiblesse et la somnolence. Parmi les autres symptômes, citons les douleurs osseuses et les fractures, les douleurs dues aux calculs rénaux, la dépression et la constipation.
Les cancers de la parathyroïde de grande taille peuvent également se présenter sous la forme d'un nodule près de la thyroïde. Quelle que soit la taille du nodule, le seul traitement consiste à l'enlever chirurgicalement. Le cancer de la parathyroïde est beaucoup plus difficile à guérir que le cancer de la thyroïde.

Quelles sont les affections bénignes de la thyroïde ?

Hypertrophie de la thyroïde

Les modifications de la taille et de la forme de la thyroïde peuvent être ressenties ou même vues par les patients ou leur médecin.
L’augmentation de volume (hypertrophie) de la thyroïde est parfois appelée goitre. Certains goitres sont diffus, ce qui signifie que toute la glande est volumineuse. D'autres goitres sont nodulaires, c'est-à-dire que la glande est hypertrophiée et comporte un ou plusieurs nodules (boules). Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la thyroïde peut être augmentée de volume et la plupart du temps, il ne s'agit pas d'un cancer. Les goitres diffus et nodulaires sont généralement causés par un déséquilibre hormonal. Par exemple, un apport insuffisant en iode dans l'alimentation peut entraîner des modifications du taux d'hormones et provoquer un goitre.

Nodules thyroïdiens

Les grosseurs ou les boules dans la thyroïde sont appelées nodules thyroïdiens. La plupart des nodules sont bénins, environ 2 à 3 sur 20 sont cancéreux. Parfois, ces nodules produisent trop d'hormones thyroïdiennes et provoquent une hyperthyroïdie. Ces nodules sont presque toujours bénins. 
Les nodules thyroïdiens peuvent apparaître à tout âge, mais ils sont plus fréquents chez les personnes âgées. 
La plupart des nodules sont des kystes remplis de liquide ou colloïde. Les nodules solides sont plus susceptibles d'être cancéreux même si la plupart ne le sont pas.

Ce qui pourrait vous intéresser aussi

Un médecin tient un ruban
Facteurs de risque, causes et prévention du cancer de la thyroïde
Détection précoce, diagnostic et stades de la maladie
Comment traite-t-on le cancer de la thyroïde ?
Une femme atteinte de cancer assise, calme
Vivre en tant que patient ou ex-patient atteint d'un cancer de la thyroïde