Dois-je fais une reconstruction mammaire ?

De nombreuses femmes choisissent d’avoir une reconstruction mammaire (RM), mais cela ne convient pas forcément à tout le monde. Informez-vous sur les avantages et les inconvénients de la RM, ainsi sur vos autres options.

Vous pouvez avoir recours à une RM pour de nombreuses raisons :

  • pour donner à votre poitrine une apparence équilibrée lorsque vous portez un soutien-gorge ou un maillot de bain ;
  • pour que les vêtements soient mieux ajustés ;
  • pour retrouver durablement la forme de vos seins. Vous n'aurez donc pas besoin d'utiliser une prothèse mammaire externe à l'intérieur du soutien-gorge ;
  • pour vous sentir mieux dans votre corps.

La RM laisse souvent des cicatrices qui s'estompent généralement avec le temps. Les techniques récentes ont également permis de réduire le nombre de cicatrices. Lorsque vous portez un soutien-gorge, vos seins doivent être suffisamment semblables en taille et en forme pour vous permettre de vous sentir à l'aise dans vos vêtements.

Après une mastectomie, une RM peut vous permettre de vous sentir mieux dans votre peau et redonner confiance en vous. Mais gardez à l'esprit que le sein reconstruit n’est pas un substitut parfait de votre poitrine naturelle. Si le tissu de votre ventre, du dos ou des fesses a été utilisé dans le cadre de la reconstruction, ces zones auront également un aspect différent après l'opération. Discutez avec votre chirurgien des cicatrices et des changements de forme ou de contour. 

Les effets secondaires potentiels et les risques courants de la chirurgie de reconstruction sont décrits dans la section À quoi s'attendre après une reconstruction mammaire.

Certains types d'implants mammaires peuvent être liés à un type de cancer rare, connu sous le nom de lymphome anaplasique à grandes cellules associé aux implants mammaires (LAGC-AIM) (ce n'est pas un type de cancer du sein). Ce lymphome se développe environ 8 à 10 ans après la pose de l'implant et si les implants ont des surfaces texturées (rugueuses) plutôt que lisses. Si cette maladie apparaît après un implant, elle peut se présenter sous la forme d'une collection de liquide à proximité de l'implant, une grosseur, une douleur, un gonflement ou une asymétrie (seins irréguliers).

Ce cancer à un stade précoce est souvent traité par l'ablation chirurgicale de l'implant et de la capsule alors que les cancers plus avancés nécessitent une chimiothérapie. La radiothérapie peut être utilisée dans certains cas. Le pronostic (résultat) est généralement meilleur chez les femmes atteintes d’un cancer à un stade précoce.

Les études montrent que la reconstruction ne provoque pas une rechute de cancer du sein. Si le cancer rechute, les seins reconstruits ne devraient pas poser de problèmes pour trouver la tumeur ou la traiter.
Si vous envisagez une RM, que ce soit avec un implant ou un lambeau, sachez que la reconstruction ne cache que rarement une récidive.

  • Vous pourriez avoir le choix entre une reconstruction mammaire en même temps que la mastectomie (reconstruction immédiate RMI) ou plus tard (reconstruction différée RMD).
  • Certaines femmes ne veulent pas prendre de décisions quant à la reconstruction pendant leur traitement. Si c'est le cas, vous pouvez choisir d'attendre pour décider de la reconstruction.
  • Vous ne souhaiteriez pas subir plus d'opérations que ce qui est absolument nécessaire.
  • Les chirurgies reconstructrices ne sont pas toutes des réussites totales et le résultat peut ne pas correspondre à vos attentes
  • La mastectomie et la chirurgie de reconstruction laisseront des cicatrices sur votre sein et aux zones où des tissus ont été déplacés pour créer le nouveau sein, comme les fesses, le ventre ou le dos.
  • Un sein reconstruit n'aura pas les mêmes sensations qu’un sein naturel. Parfois, il peut n'avoir que peu ou pas de sensibilité. Les sites de prélèvement des tissus peuvent également perdre de la sensation. Avec le temps, la peau peut redevenir plus sensible, mais sans les mêmes sensations qu'avant l'opération.
  • Vous pourriez avoir des inquiétudes supplémentaires si vous avez tendance à saigner plus que la plupart des gens.
  • La peau ou les lambeaux des seins peuvent ne pas prendre après une chirurgie reconstructive. Cette mort des tissus est appelée nécrose. Si elle se produit, la guérison est retardée et il faut souvent recourir à d’autres interventions chirurgicales pour résoudre le problème.
  • La cicatrisation peut être affectée par une chirurgie, une chimiothérapie ou une radiothérapie antérieures. Elle peut également être affectée par le tabagisme, le diabète, certains médicaments et d'autres facteurs.
  • Les chirurgiens peuvent vous suggérer d'attendre la reconstruction, surtout si vous fumez ou si vous avez d'autres problèmes de santé. Il est préférable d'arrêter de fumer au moins deux mois avant la chirurgie reconstructrice pour permettre une meilleure guérison. Vous pourrez peut-être ne pas avoir une reconstruction si vous êtes obèse, trop maigre ou si vous avez des problèmes de circulation sanguine.
  • Le chirurgien peut vous suggérer une intervention chirurgicale pour remodeler votre autre sein afin qu'il corresponde au sein reconstruit. Il peut s'agir de réduire ou d'augmenter son volume ou même relever chirurgicalement le sein.
  • Si au moment du diagnostic, la femme a besoin d’une radiothérapie, l’option des types de chirurgie de reconstruction immédiate peut être limitée. Certains types de reconstruction effectués avant la radiothérapie peuvent poser des problèmes et diminuer les chances que la poitrine reconstruite ait l'aspect et la sensibilité antérieure. Vous devriez discuter de vos meilleures options avec votre chirurgien avant l'opération.
  • Connaître les types de reconstruction avant l'opération peut vous aider à avoir des attentes plus réalistes quant aux résultats.