Cancers du sein invasifs

Les cancers du sein qui se sont propagés dans les tissus mammaires environnants sont dits invasifs ou infiltrants.
Il existe différents types de cancer du sein invasif, les deux plus courants sont le carcinome canalaire invasif et le cancer lobulaire invasif. Le cancer du sein inflammatoire et le cancer du sein triple négatif sont également des types de cancer invasif.

C'est le type de cancer du sein le plus courant. Environ huit cancers du sein invasifs sur dix sont des carcinomes canalaires invasifs. Ils se développent dans les cellules qui tapissent un canal galactophore du sein. De là, le cancer passe à travers la paroi du canal et se développe dans les tissus mammaires voisins. À ce stade, il peut être capable de se propager (métastases) à d'autres parties du corps par la lymphe et le système sanguin.

Environ un cancer du sein invasif sur dix est un carcinome lobulaire invasif. Il se développe dans les glandes productrices de lait (lobules). Comme le carcinome canalaire invasif, il peut se propager (métastaser) à d'autres parties du corps.
Le carcinome lobulaire invasif peut être plus difficile à détecter par l'examen clinique et l'imagerie médicale, comme les mammographies.
Et comparé à d'autres types de carcinomes invasifs, environ une femme sur cinq souffrant de carcinome infiltrant lobulaire pourrait avoir un cancer des deux seins.

Certains types particuliers de cancer du sein constituent des sous-types de cancer invasif. Ils sont moins fréquents que les cancers du sein mentionnés ci-dessus et représentent généralement moins de 5 % de tous les cancers du sein.
Ces cancers portent souvent les noms de caractéristiques observées au microscope, comme la façon dont les cellules sont arrangées. Certains d'entre eux peuvent avoir un meilleur pronostic que le carcinome canalaire invasif plus courant.
Il s'agit notamment du :

  • carcinome médullaire

Il représente 1 % des cancers du sein infiltrants. Il se voit davantage chez les femmes de moins de 50 ans, si découvert chez une femme jeune, les médecins suspectent fortement une forme génétique. Il a un pronostic plus favorable que le carcinome canalaire infiltrant.

  • carcinome mucineux (ou colloïdal)

Rare, il représente environ 2 % de tous les cancers du sein infiltrants. Appelé aussi carcinome colloïde, il se développe plus souvent chez les femmes âgées de 60 à 70 ans. Il est formé de cellules cancéreuses qui sécrètent du mucus.

  • carcinome papillaire

Il peut être infiltrant ou non. Lorsqu'il est infiltrant, il ne représente que 1 à 2 % de tous les cancers du sein infiltrants. Il a tendance à se manifester chez les femmes âgées. 

  • carcinome tubuleux

Ce type de cancer, assez peu commun, représente de 1 à 2 % de tous les cancers du sein infiltrants. Il se manifeste davantage chez les femmes de 55 ans et plus. Il porte le nom de tubuleux en raison de l'aspect des cellules au microscope. 

En général, tous ces sous-types sont toujours traités comme des carcinomes canalaires invasifs.