Carcinomes in situ

Il existe deux types de cancers in situ :

Le carcinome canalaire in situ (CCIS)

Le carcinome canalaire in situ (CCIS), également appelé cancer canalaire in situ, est le plus fréquent : huit à neuf cancers in situ sur dix sont des cancers canalaires in situ. Le CCIS est un cancer non invasif ou un cancer du sein pré-invasif. Cela signifie que les cellules qui tapissent les canaux se sont transformées en cellules cancéreuses, mais elles ne se sont pas propagées à travers les parois des canaux dans le tissu mammaire voisin. Comme le CCIS ne s'est pas répandu dans le tissu mammaire qui l'entoure, il ne peut pas migrer (métastases) vers d'autres parties du corps.

Presque toutes les femmes atteintes de ce stade précoce du cancer du sein peuvent être guéries.

Cependant, le CCIS peut devenir un cancer invasif lorsque le cancer s'est répandu du canal dans les tissus voisins, et de là, a métastasé vers d’autres parties du corps. Actuellement, il n'y a pas de bon moyen de savoir avec certitude ce qui deviendra un cancer invasif et non, de sorte que presque toutes les femmes atteintes de CCIS seront traitées.

Le carcinome lobulaire in situ (CLIS)

Le carcinome lobulaire in situ (CLIS) ou cancer lobulaire in situ ne représente que 10 à 15% des cancers du sein in situ. Il est considéré comme un facteur de risque de développer un cancer du sein et non comme un précurseur direct de cancer. Sa prise en charge est différente des autres cancers du sein.