La vaccination COVID-19 chez les patients atteints de cancer

Quand est-ce que les patients atteintes d'un cancer pourront bénéficier du vaccin ? 

Les patients en cours de traitement ont pu bénéficier du vaccin au cours de la phase 2 du plan de vaccination. Lors de cette phase, les patients étaient vaccinés à l'hôpital. A l'heure actuelle, les oncologues ou autres médecins inscrivent leurs patients sur une liste sur guichet.lu. Ces personnes sont alors contactées par le ministère de la santé et la vaccination se fera dans un des centres de vaccination.

Plus d’informations : Les phases de vaccination

 

Les patients atteints de cancer peuvent-il se faire vacciner ?

Les patients atteints de cancer présentent un risque plus élevé de COVID-19 grave. En général les patients atteints de tumeurs solides semblent présenter un risque accru, en particulier au cours de la première année suivant le diagnostic, risque qui tombe au niveau de référence si le diagnostic a été posé il y a plus de cinq ans. Pour toute tumeur maligne, une maladie active confère un risque significativement accru de COVID-19.

Les données scientifiques concernant la vaccination des patients atteints de cancer sont limitées, car les patients atteints de cancer sont le plus souvent exclus des études. Ceci est vrai aussi pour les études concernant les vaccins anti-Covid-19.

Cependant, les sociétés savantes (L'ESMO, European Society for Medical Oncology et l'ASCO, American Society for Medical Oncology) soutiennent la vaccination anti-infectieuse en général (à l'exclusion des vaccins vivants atténués et des vaccins à vecteur capable de se répliquer) même chez les patients atteints de cancer qui suivent un traitement immunosuppresseur. Ces sociétés soutiennent la vaccination anti-COVID pour les vaccins actuellement autorisés sur le marché européen.

On peut s'attendre à ce que le niveau d'efficacité soit généralement réduit chez certains patients atteints de cancer présentant une immunosuppression intense, tels que les receveurs de greffes de cellules souches hématopoïétiques. Cependant, les avantages de la vaccination semblent l'emporter de manière significative et substantielle sur les risques.

Le moment de la vaccination dépend des scénarios thérapeutiques individuels et peut idéalement avoir lieu avant le début de la thérapie systémique ; cependant, si le patient a déjà commencé un traitement, il est raisonnable de vacciner pendant la thérapie.

Le mieux est d’en discuter avec son oncologue.

Bénéfices et risques de la vaccination contre la COVID-19

Quels vaccins pour les patients atteints de cancer ?

Les deux vaccins à base d'ARNm, le BioNTech/Pfizer et de Moderna ont montré une protection de plus de 90 % contre la maladie COVID-19 avec une bonne tolérance. Ces deux vaccins sont recommandés pour les patients atteints de cancer.

Il semblerait que les réactions allergiques surviennent chez les personnes présentant un terrain allergique important, à signaler donc impérativement au médecin.

Le Luxembourg dispose à l'heure actuelle de trois vaccins anti-coronavirus sûrs pouvant être administrés dans le cadre de sa stratégie vaccinale. Le vaccin de Johnson & Johnson, approuvé en mars par l'EMA, sera bientôt distribué au Luxembourg.

D'autres vaccins COVID-19 sont encore en lice pour être soumis à approbation par l'EMA. Il s'agit notamment du vaccin Curevac, Novavax et le Sputnik V.

Informations importantes sur la vaccination

Le Ministère de la Santé a mis à disposition des informations importantes sur deux pages internet :

la page Vaccination :

• vous explique les démarches à suivre pour la prise de votre rendez-vous,
• donne les âges et critères de vulnérabilité entrant dans les différentes phases de la vaccination
• répond aux questions fréquemment adressées à nos services. 

la page InfoVAXX : 

• vous permet de visionner ou d’écouter nos dernières vidéos « experts » et Webinars, centrés essentiellement sur les vaccins et la vaccination COVID-19.
• vous donne accès aux 6 précédentes newsletters 

 

______________________________

Certaines questions restent sans réponses et ceci par manque de données : la sécurité à long terme, la durée de l'immunité et les intervalles de vaccination. Tous ces données jouent un rôle important pour les patients atteints d'un cancer ou ayant des antécédents de cancer.

Le consentement éclairé et les décisions partagées devraient être la règle pour discuter des avantages et des risques de la vaccination anti-COVID-19 afin de prévenir les patients d'un double danger : le cancer et l'infection.

Source ESMO : https://www.esmo.org/covid-19-and-cancer/covid-19-vaccination

Source ASCO : https://www.asco.org/asco-coronavirus-resources/covid-19-patient-care-information/covid-19-vaccine-patients-cancer

Dernière modification le 7 avril 2021

Imprimer